Logo
Depuis 1998

Le pinceau, l’atout écolo

Dans la famille des changements de vie, certains membres sont clairement plus avantagés que d’autres. Ils sont petits, rapides à mettre en œuvre et peu onéreux. Tel est le cas du pinceau. Il pourrait bien changer votre vie dans la cuisine, sans avoir besoin d’être un artiste, à condition que vous ayez le bon coup.
Le pinceau alimentaire est toujours dans le tiroir du laboratoire d’un bon pâtissier, ou d’un bon chef. Mais surprenamment, il ne figure que rarement dans les outils ménagers de tout un chacun. Et pourtant ! Il pourrait bien :
  • Remplir votre assiette gratuitement
  • Rendre moins "à boire et à manger" votre eau de lavage de la vaisselle
  • Limiter votre consommation d’huile lorsque vous sautez une viande, un poisson ou des œufs
  • Eviter d’utiliser vos doigts pour rendre lisse une surface alimentaire.
  • Imaginez plutôt :
  • Récupérer la dernière brindille de carottes râpées
  • Rapatrier le dernier grain de riz d’une poêle ou d’une passoire
  • Remplir une cuillère à café des miettes de ce gâteau breton au pruneaux du petit déjeuner ou du goûter, ou de ce quatre-quarts, au lieu de les laisser au fond de l’assiette à dessert
  • Et même, dans un registre toujours ménager mais moins alimentaire, ôter au plus vite la poussière et les miettes de votre clavier d’ordinateur, voire de vos verres de lunettes.
  • Evidemment, vous aurez une petite collection de pinceaux réservés à l’alimentaire et aux usages ménagers, avec des largeurs différentes, sans jamais que le pinceau à huile d’olive ne finisse sur vos verres de lunettes.

    En retour de leurs services rendus, les pinceaux nécessitent une hygiène rigoureuse, sans quoi ils vont vite rester gras, sentir, et devenir non-hygiéniques. Après avoir nettoyé de leurs derniers fragments alimentaires vos assiettes, casseroles et autres poêles, je vous conseille de jeter vos pinceaux en premier dans votre eau de lavage bien chaude et mousseuse, et de façon à ce qu’ils y passent un maximum de temps. Laissez-les sécher en plein air, la tête en l’air, et ne les rangez qu’en tout dernier lieu.

    Pour une poignée d’euros, pas sots ces pinceaux.
    (2038 vues)
    créé le 15 janvier 2012
    révisé le 11 février 2017 par
    Accepteriez-vous notre politique de confidentialité ? Elle parle de cookies et de données personnelles...